Méthode

Les propositions politiques contenues dans le Manifeste de l’International Brusseler n’ont pas surgi de nulle part. Elles ont été élaborées par les Bruxellois eux-mêmes dans le cadre du projet de participation démocratique Live here. Speak, hear. Entre mai et décembre 2021, des milliers de personnes se sont impliquées dans ce processus innovant, qui combinait des activités en ligne et sur place.

Au cours de quatre phases complémentaires, Live here. Speak, hear. est allé au-delà d’une consultation classique et est entré dans le domaine de la co-création démocratique de politiques. Les résultats de chaque phase sont devenus les éléments de la phase suivante, avec des approches démocratiques et participatives à chaque étape. Cela signifie que les propositions finales rédigées dans des ateliers en petits groupes sont toujours représentatives des espoirs et des préoccupations des personnes qui ont fait entendre leur voix en ligne.

ET POUR LA SUITE ?

Le présent manifeste sera lancé et présenté au Parlement bruxellois lors du tout premier Jour du Bruxellois international. Cet événement marquera l’aboutissement du projet Live Here. Speak, hear. mais ce n’est que le début d’un nouveau chapitre passionnant pour les Bruxellois internationaux et leur Brussels Voice ! Les prochaines étapes sont entre les mains des pouvoirs régionaux et des Bruxellois internationaux eux-mêmes, mais il y a deux interrogations à garder à l’esprit :

  1. Que faire des propositions de ce manifeste ?
    Maintenant que les Bruxellois internationaux se sont exprimés, il importe que le Gouvernement et le Parlement bruxellois les entendent et leur répondent. Quelles propositions peuvent être mises en œuvre, et quand ? Lesquelles ne peuvent être appliquées en l’état, mais révèlent des espoirs et préoccupations sur lesquels la Région peut agir ? La balle est désormais dans le camp des décideurs politiques.
  2. Quel avenir pour la participation démocratique des Bruxellois internationaux ?
    La réponse à
    Live here. Speak, hear. et l’engagement des participants ont démontré que la communauté internationale souhaite avoir une véritable voix dans la politique régionale. Quelle forme prendra ce processus à l’avenir ? C’est un sujet pour de futures négociations entre décideurs politiques et Bruxellois internationaux. Cependant, il existe déjà certaines propositions et principes dans le présent manifeste.

L’histoire jusqu’à présent

Rassembler les idées
Juin – Septembre 2021

Les Bruxellois internationaux ont été invités à soumettre leurs idées et propositions pour la Région sur une plateforme numérique. En quelques mois, nous avons recueilli plus de 250 idées couvrant tous les aspects de la vie à Bruxelles.

Vote
Octobre 2021

Les Bruxellois internationaux sont retournés sur la plateforme numérique pour dire s’ils étaient d’accord ou non avec les idées recueillies lors de la phase 1. Grâce à une campagne de sensibilisation proactive, à la fin de cette phase, 1395 personnes étaient inscrites et avaient voté 9710 fois ! Cette approche a permis de filtrer les idées de manière démocratique, tandis que la facilité de participation et la large audience confèrent au processus une réelle légitimité.

Des idées aux solutions
Novembre 2021

Une fois les idées recueillies et classées, il était temps de se rencontrer en personne et de commencer les ateliers ! Au cours de cette phase, les Bruxellois internationaux ont développé les idées de la plateforme numérique en une cartographie des préoccupations et des propositions de leur communauté. 148 personnes se sont inscrites aux ateliers, qui ont été des soirées animées de débat, de brainstorming et d’interaction créative. Après trois sessions bien remplies, nous avons obtenu 166 solutions constructives regroupées autour des six thèmes qui structurent désormais le manifeste.

Des solutions aux propositions politiques
Decembre 2021

Dans cette dernière phase, nous avons vraiment repoussé les limites de la participation démocratique. De petits groupes de Bruxellois internationaux se sont assis autour d’une table avec des experts universitaires pour rédiger des propositions politiques concrètes et réalisables inspirées des groupes d’idées développés lors de la phase 3. La participation était nécessairement limitée et 45 personnes se sont inscrites aux six sessions thématiques, mais elles ont basé leur travail sur les résultats de la phase 3. Le résultat a été les 22 propositions politiques présentées ici dans le Manifeste de l’International Brusseler.

L’histoire jusqu’à présent

Rassembler les idées
Juin – Septembre 2021

Les Bruxellois internationaux ont été invités à soumettre leurs idées et propositions pour la Région sur une plateforme numérique. En quelques mois, nous avons recueilli plus de 250 idées couvrant tous les aspects de la vie à Bruxelles.

Vote
Octobre 2021

Les Bruxellois internationaux sont retournés sur la plateforme numérique pour dire s’ils étaient d’accord ou non avec les idées recueillies lors de la phase 1. Grâce à une campagne de sensibilisation proactive, à la fin de cette phase, 1395 personnes étaient inscrites et avaient voté 9710 fois ! Cette approche a permis de filtrer les idées de manière démocratique, tandis que la facilité de participation et la large audience confèrent au processus une réelle légitimité.

Des idées aux solutions
Novembre 2021

Une fois les idées recueillies et classées, il était temps de se rencontrer en personne et de commencer les ateliers ! Au cours de cette phase, les Bruxellois internationaux ont développé les idées de la plateforme numérique en une cartographie des préoccupations et des propositions de leur communauté. 148 personnes se sont inscrites aux ateliers, qui ont été des soirées animées de débat, de brainstorming et d’interaction créative. Après trois sessions bien remplies, nous avons obtenu 166 solutions constructives regroupées autour des six thèmes qui structurent désormais le manifeste.

Des solutions aux propositions politiques
Decembre 2021

Dans cette dernière phase, nous avons vraiment repoussé les limites de la participation démocratique. De petits groupes de Bruxellois internationaux se sont assis autour d’une table avec des experts universitaires pour rédiger des propositions politiques concrètes et réalisables inspirées des groupes d’idées développés lors de la phase 3. La participation était nécessairement limitée et 45 personnes se sont inscrites aux six sessions thématiques, mais elles ont basé leur travail sur les résultats de la phase 3. Le résultat a été les 22 propositions politiques présentées ici dans le Manifeste de l’International Brusseler.

Découvrez ce qui va suivre, directement dans votre boîte aux lettres électronique

En vous inscrivant à la liste de diffusion de Brussels Voice, vous acceptez que commissioner.brussels conserve et traite vos données personnelles conformément au GDPR. Nous vous contacterons pour vous fournir des mises à jour sur les activités ou événements de Brussels Voice, et pour partager des informations qui pourraient intéresser la communauté internationale de Bruxelles. Vous pouvez vous désinscrire de la liste à tout moment, en écrivant à brusselsvoice@commissioner.brussels.

(c) 2022 rights reserved